-

Aide au logement et prévention des expulsions locatives

L’accompagnement lié au logement, la prévention des expulsions locatives et l’amélioration du cadre de vie font partie intégrante de la protection de l’enfance.
C’est la 2e grande mission de l’association Sauvegarde de Seine-Saint-Denis.

photo sauvegarde 93 ADSEA
Aide au logement : intervenir sur plusieurs fronts...

Aide au logement et protection de l’enfance

Le logement est une autre pierre angulaire de la protection de l’enfance. Les problèmes liés à l’habitat (logements précaires, insalubrité, risques d’expulsion, problèmes de voisinage...) sont des facteurs élevés d’exclusion. Ils menacent l’équilibre des familles et pèsent sur bien-être et le développement des enfants.

Aux problèmes de logement succèdent très souvent des réactions sociales en chaîne : difficulté à retrouver un travail (ou à le garder !) pour les parents, problèmes de santé pour la famille, d’éducation, de scolarité pour les enfants...

C’est pourquoi la Sauvegarde de Seine-Saint-Denis intervient sur plusieurs fronts.

Un accompagnement social dédié aux questions du logement

L’Accompagnement Social Lié au Logement (ASLL) a pour objectif de maintenir dans leur logement les familles en difficulté ou de faciliter l’accès au logement. L’accompagnement est à la fois administratif, budgétaire, social, pédagogique...

Lutter contre les expulsions locatives

Le risque d’expulsion pour certaines familles étant très élevé, la Sauvegarde de Seine-Saint-Denis comprend un service dédié à cette mission, c’est le rôle de l’Instance d’Enquête pour la Prévention des Expulsions Locatives (IEPEL).

Il s’agît d’un accompagnement social, juridique renforcé qui intervient rapidement auprès des familles pour trouver des solutions de règlement des loyers et, ainsi, tenter d’éviter les expulsions locatives sur la base d’un projet présenté au juge.

Participer à des programmes de rénovation urbaine

Mais les missions de l’association en matière de logement peuvent être plus larges, ciblées sur un quartier ou adossées à des programmes de rénovation urbaine de grande envergure. C’est le cas pour la Maîtrise d’Œuvre Urbaine et Sociale (MOUS), implantée à Clichy-sous-Bois (93), qui intervient auprès des habitants en aval et en amont du relogement.

Améliorer les conditions de l’habitat et du cadre de vie

Bien que collectives, individuelles et parfois mêmes personnalisées, toutes ces actions contribuent à l’amélioration globale du cadre de vie, à l’échelle des habitants d’un quartier, et au bénéfice de toute la vie de la cité. L’enfant et sa famille, en sécurité dans un logement fixe et salubre, peuvent ainsi envisager l’avenir dans de meilleures conditions.

Mise en ligne le mardi 31 juillet 2012
Modifiée le jeudi 19 juin 2014